Publication and conclusion

Bon ben j’avais eu ce que je voulais. Le programme était ici, utilisable par tous. Il y avait probablement des bugs mais pour moi (et ma curiosité), c’était suffisant.

En regardant le résultat, je me disais : « Tiens, et si je mettais Wikipédia à jour ? » Je savais qu’on pouvait y mettre des vidéos et les incruster dans les articles. Malheureusement, j’aurais cru que cela aurait été plus simple.

Couleur et taille, vérification des constellations

Bon, aujourd’hui, c’était la couleur et la taille.

Faisons simple. Les étoiles, c’était gros… très gros… trop gros, et elles n’avaient pas toutes la même taille. Là où le bât blessait, c’était qu’il n’y avait pas de rayon de chacune d’entre elles dans le fichier HYG. J’avais la position x, y et z, mais le rayon, que dalle. Bizarre, bizarre, vous avez dit bizarre… Pas tant que cela, en fait. En étoile, on ne parle pas de rayon mais de type spectral.

Github and Git…and refactoring

Comme je le disais dans le précédent billet, je ne travaillais qu’avec des tableaux et des index. Cela devenait impossible à s’y retrouver. L’objet s’imposa. Je n’en avais pas besoin de beaucoup, seulement de quelques-uns, mais cela devenait urgent.

Premier programme.

Bon,  il n’y avait plus qu’à programmer. Mais en quel langage ? Je voulais un truc simple et rapide (car je m’imaginais que le programme complet ferait moins de 500 lignes).

Mais quelle bande de …

« A tout seigneur, tout honneur. Quand il faut de l’information, Wikipédia est la solution. » (Adage geek).

The Constellation Project

Petit, j’adorais (et j’aime toujours) l’univers, ce vaste monde « de bulle de gaz qui explose ».  Rentrant chez moi, à l’abri de la pollution lumineuse, j’observais ces points blancs telle de la peinture qu’un enfant aurait soufflée sur un drap noir. Alors quand un jour, on m’a emmené dans un planétarium…