41 — This is the end

Mardi 12 juin 2300

Ça y est, c’est fini. Notre Elon-X est arrivé au Spatioport lunaire, les portes s’ouvriront et viendra le moment de nous jeter dans les bras de nos familles respectives venues nous accueillir.   

En relisant mes anciens posts, nombre de souvenirs me reviennent en tête. Jupiter, Neptune, Mars, Mercure, etc. Tant de choses faites, tant d’autres visitées. Je ne sais vers où ira mon futur, mais une chose est sûre : je continuerai à voyager. Ces dix mois à explorer les merveilles du génie humain m’ont donné goût à quitter mon petit chez-moi plus souvent. Très chère bonne vieille Lune, nous nous séparerons encore. Et cela viendra plus vite que tu ne le penses.

Et puis, il n’y a pas que moi, les autres aussi rêvassent. À les écouter, ils préparent déjà un nouveau voyage pour demain. Rêver n’a jamais tué personne :-D. Ce qui va arriver durant les prochaines semaines sera plus terre à terre : la préparation de nos futures études (je dois encore faire mon choix). Ganymède commence dans moins de quatre semaines. Il y aura notre « demi  » service citoyen suivi d’un emploi, la vie de famille, etc. 

Concernant mon service citoyen (ce qu’il m’en reste), je pense que je le ferai dans un hosto, si possible celui de Mercurian. Durant mon séjour forcé en milieu hospitalier, j’ai eu l’impression que si j’avais été de l’autre côté du miroir, j’aurais aimé aider les gens. Puis c’est Mercurian, c’est un paradis spatial. Il y a pire endroit pour servir. Je sais que Yosméria voudrait encadrer des enfants (là où les pédabots ne peuvent aider). Par contre, Grétory et Cédric, je n’en sais rien. À vrai dire, ils ne savent pas eux-mêmes. Peut-être dans le Graviball… si le service citoyen le permet. 

Mais pour l’instant, quelques jours de repos seront bien utiles. Il n’y a pas à dire, cela épuise, les vacances : — D. J’en profiterai pour aller prendre des nouvelles de ma famille ainsi que d’autres amis. Ils ont dû aussi vivre des aventures. Sans oublier Nao, il doit être en extase depuis le GB-SC. Puis je devrai rouvrir un peu mes cours, me remettre à niveau. Cela ne sera pas aussi chouette que ces dix derniers mois, mais qu’est-ce qui le sera à compter de maintenant  ? 

Très cher lecteur, si vous appréhendez de partir, de prendre une pause, n’hésitez pas. Je ne peux que vous conseiller de voyager. Que risquez-vous ? Nous ne vivons qu’une fois. Longtemps certes, mais aussi longtemps que cela puisse être, cela ne reste qu’une vie. Et si, comme moi avant cette aventure, vous pensez que tout peut se ressentir via nos connecteurs, je peux vous dire que rien n’est comparable aux véritables sensations que procure l’expérience physique, que ce soit l’impesanteur réelle comparée aux chambres anti-gravité, les matchs de Graviball et les hurlements des supporters dans les stades. Choses à peine perceptibles en immersion totale. 

Allez, je vous laisse. Ce blog est officiellement fini. Il ne sera maintenant plus que le reflet d’une tranche de vie de quatre amis qui ont découvert le monde pendant dix mois. Reflet à jamais écrit dans les limbes du cloud. 

Je vous embrasse tous. Portez-vous bien. 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s