20 — Fête de fin d’année

22 décembre 2299

Chères toutes et chers tous. Comment allez-vous  aujourd’hui  ?

Nous sommes depuis quelques jours dans le Système d’Uranus. Sur Oberon, plus exactement. Oberon en est sa lune la plus éloignée. D’un diamètre de 781 kilomètres, ce caillou est complètement recouvert de coupoles habitées : aux alentours d’une vingtaine pour huit milliards d’Oberonois. La grande particularité, ce sont les festivals et parcs d’attractions ouverts tous les jours. 

L’histoire d’Oberon (et du Système Uranus) est assez particulière. Premièrement, elle fut longtemps non connectée aux réseaux de transport. Uranus est fortement éloigné du Soleil, au point que l’humanité mit longtemps avant que des technologies anti-gravité industrielles ne puissent l’atteindre (un peu comme Neptune aujourd’hui). Aucune colonisation massive donc, mais de petits groupes de gens courageux en quête d’aventure. On pensa longtemps que si d’autres entités intelligentes venaient nous dire bonjour, elles passeraient par ici. Ces premiers colons furent d’abord une communauté sectaire de fanatiques qui construisirent de bric et de broc de pseudo-moyens de communication extrasolaires. Évidemment, rien ne vint, mais la technologie évoluant, de plus en plus de gens eurent accès à ce système et à cette petite lune habitée par des gens «  bizarres  », assez idiots pour croire en des inepties, mais assez courageux pour tenter pareille aventure. Cette banlieue quasi vide vit sa démographie exploser en à peine quelques dizaines d’années.  

Et de fil en aiguille, Oberon, pour accueillir ces touristes, s’est transformée en une immense lune du jeu, des fêtes foraines et des spectacles. Tout au long des jours qui passent, la lune se thématise, arborant couleurs et strass. En cette fin d’année, c’est la CC qui est mise à l’honneur. Comme chaque année, j’irai cligner des yeux avec mes parents et ma famille si ce n’est que pour une fois, cela se fera via homophone. Mais saviez-vous d’où vient cette coutume que beaucoup d’entre nous pratiquent ? La CC, c’est une ancienne religion du début du millénaire. Cela consistait principalement en la sacralisation d’un petit gros barbu habillé tout de rouge, buvant un breuvage miraculeux. Si le breuvage était bon, il faisait un clin d’œil et les rêves de ceux qui l’avaient préparé se réalisaient. Pour que ce personnage apparaisse, il fallait du froid, de la viande de cerf (don’t ask) et un sapin. Avec le temps, nous n’avons gardé que le clin d’œil.

Il y a ici des parcs d’attractions à gogo. Tous essaient de montrer comment nous vivions il y a fort longtemps. C’était quand même quelque chose que nous voulions visiter, car c’est cette planète qui révèle le mieux les traditions au fil des siècles. 

Quand on y pense, cela ressemble beaucoup à ma ville natale sur la Lune : de grandes coupoles conditionnées. Selon mon père, notre ferme (via sa coopérative) a fourni de l’air pour ces coupoles lors de l’activation (un ces plus gros contrats que mon grand-père a décroché). Bizarre de savoir que je respire de l’air de chez moi. 

Depuis notre arrivée, nous avons surtout fait des promenades et des visites. Je crois que j’en peux plus du rouge. Les garçons ont surtout passé leurs temps dans les jeux (pour changer). Ils ont même gagné un nounours blanc animatronic avec une bouteille à la main entourée d’un bandeau rouge à l’effigie du CC. 

J’aurais plein de choses à vous conseiller, mais le meilleur, c’est la smoke food. On n’en trouve qu’ici (c’est la spécialité ; normalement, il y en aura exceptionnellement aussi au SolarCup). Il s’agit d’une boite remplie d’une vapeur qu’on aspire. Cela ne paie pas de mine, mais cela vous remplit l’estomac. Je ne sais pas ce qu’ils mettent dedans, mais je n’ai pas pu tout terminer. Il y a plusieurs goûts, et si vous ne savez pas quoi prendre, des assortiments existent. Un bon compromis.

Pour le nouveau centenaire, nous allons au FarFromHell Event. Oui, nous avons eu la chance d’avoir des places (c’est d’ailleurs une des raisons de notre présence ici). Tout le monde en a entendu parler, mais nous, nous allons le vivre. 

À plus pour d’autres nouvelles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s