[3/10]Préparatif, Première sortie and Fail

« Allez, je sors ». Il fallait que je prenne l’air et tester ce que j’avais fait la dernière fois. Mais avant de sortir, j’avais besoin de mettre à jour mon GPS. Utilisant presque exclusivement OpenStreetMap, j’installais sur mon mobile OsmAnd.

Screenshot_2016-12-18-10-40-56.png
ScreenShot de l’application OsmAnd.

C’était beau, c’était cool, y avait plus qu’à envoyer un fichier contenant les endroits où je devais photographier. J’avais un fichier dans un format nommé KML, cela devrait marcher… O_o… Évidemment OsmAnd n’accepte que le format GPX. J’avais donc devant moi l’un des plus grands problèmes de l’informatique, la transformation de données. La plupart des programmes dans le monde ne font qu’une seule chose, transformer des données d’un format à un autre. Pour ceux qui veulent, voilà ce que j’ai trouvé sur internet pour pouvoir transformer KML en GPX… (procédure ici, entre autres)

  • Transformer le fichier KML en fichier favourites.gpx avec n’importe quel outil (le mieux est la ligne de commande suivante) parce que OsmAnd n’accepte pas les KML : gpsbabel – i kml – f POIWIKI.kml – o gpx – F favourites.gpx
  • Brancher le GSM
  • Eteindre OsmAnd (de force)
  • Trouver sur le GSM, un répertoire qui ressemble à un truc comme ceci : \Card\Android\data\net.osmand.plus\files
  • Se rendre compte que net.osmand.plus peut aussi être soit, net.osmand, soit tout simplement osmand
  • Se rendre compte qu’il y en a plusieurs, à plusieurs endroits du GSM.
  • Copier le fichier favourites.gpx dans tous les directory
  • Rallumer OsmAnd, remarquer que rien n’apparaît
  • S’énerver sur l’univers ou pire sur les dvlp qui ne savent faire une doc correcte (comme moi, quoi)
  • Mettre le fichier GPX dans OwnCloud sur mon laptop; attendre la sync avec mon GSM.
  • Cliquer deux fois sur le fichier GPX sur mon GSM
  • Dire oui quand l’application me demande si je veux ouvrir avec OsmAnd.
  • Se rendre compte que tout a été importé simplement dans les favoris. Aller dormir car les 14 derniers points de cette liste m’ont pris toute la journée et il est déjà plus de minuit…
  • Il faisait froid.

J’avais bien choisi la période pour faire ce projet, il faisait froid et noir à partir de 16 heures. Oui, cela s’appelle l’hiver, je savais, mais ma mémoire est court terme pour ce genre d’info… Appareil en main (Canon D5000), direction le premier point pour un petit test.

La cible n’était pas loin, je la voyais sur mon GSM, elle se rapprocha, encore un peu et… rien. O_o ? Pas de maison remarquable, que des bâtiments dans le Quartier Européen. M’enfin, j’étais bien à la bonne latitude et longitude ? « C’est quoi l’adresse ? » me demandais-je. Ah ben je n’ai pas l’adresse. Je revins m’installer au chaud et commençai à chercher d’où venait le problème. J’eu trouvé… En fait ce n’était pas trop dur, je n’avais juste pas lu la doc.

Pour faire simple, le fichier KML que j’avais créé à partir de toutes les pages Wikipédia qui m’intéressaient n’avait aucune adresse d’indiquée. Seulement des latitudes et des longitudes. Or de temps en temps, ces coordonnées étaient fausses. Si je devais résumer en image, cela donnait les étapes de transformations suivantes:

screenshot-from-2016-12-18-11-33-05
Ensemble des points à photographier venant de Wikipédia.
screenshot-from-2016-12-18-11-35-04
Le format KML. Fichier XML en fait sans adresses.
screenshot-from-2016-12-18-11-35-23
Format GPX. Fichier XML sans adresse. Seulement les coordonnées Latitude et Longitude.

Vous voyez le problème ? C’était con, MAIS Y A PAS LES ADRESSES… Le format KML (format pour des points d’intérêt) ne prenait pas en charge les adresses et court toujours pour avoir l’adresse dans OsmAnd (pas trouvé sans regarder sur la carte).
Bon, ben retournons voir Python.

« Faisons simple », me disais-je, mais une journée de travail et quelques lignes de code plus loin, J’arrivais à cela:

Screenshot_2016-12-18-12-00-21.png
Voilà, maintenant, il y a les adresses.

Ce n’était pas parfait, certes, mais au moins, j’avais l’adresse dans les comments. Ce qui faisait que lorsque j’étais sur place, j’avais une petite idée si oui ou non, le Latitudomètre s’était planté.

Et puis il y a le GPS (encore)

Durant la promenade, un autre truc tout bête m’était venu à l’esprit… Comment que j’allais faire pour géotagger mes photos ? Parce que bon ; mon appareil photo, c’est mon appareil photo et mon GSM, c’est mon GSM. L’appareil, il prenait les photos, mais il ne savait pas où il les prenait (j’avoue avoir un appareil très con, il ne dit même pas bonjour quand je l’allume).

Puis en cherchant, un peu, beaucoup, passionnément, je suis arrivé à la procédure suivante. Je peux dire maintenant qu’elle est éprouvée, fonctionnelle et surtout la plus efficace qui soit :

  • Recorder le tracer avec OsmAnd.
  • Extraire les données sur mon pc
  • Faire un script Python qui puisse :
    • Ouvrir le fichier dans un format inconnu pour moi
    • Extraire les datetime
    • Ouvrir les EXIF de chaque photo
    • Comparer chaque datetime à chaque GPX.
  • Se dire qu’on va y passer des mois
  • Aller sur Amazon
  • Se dire qu’investir dans un GPS pour mon Nikon, cela me fera moins chier
  • Se rendre compte que c’est bientôt Noël
  • Demander à la famille de m’offrir ceci

Conclusion

La moutarde me montait au nez. À la base, je voulais faire quelques photos et aller me promener, pour finir, je code et j’attends Noël.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s