Fin de projet

Cela fait maintenant un peu moins d’un mois que je me suis lancé dans cette (petite) aventure et avant de faire la conclusion, voici ce qui me lie toujours à Google ou d’autres services de type « cloud ».

YouTube

Ben YouTube, j’ai pas trouvé comment le remplacer. Force est de constater qu’il est difficile de trouver mieux comme service. La seule chose dont je peux me vanter, c’est d’installer l’application YouTube-dl pour écouter en local de la musique, mais Google connaît très bien ce que je regarde… tant pis… pour l’instant.

Google Maps

Là, même chose, difficile de trouver un service plus efficace. Il y a bien OSM (qui semblerait plus éthique, ou du moins open-source…) mais le principe revient au même : que cela soit chez Google ou chez un autre, m’en fous, je veux que cela soit chez moi… Il y a probablement un projet qui permet d’installer un tiled map en local mais je n’ai pas trouvé… pour l’instant.

WhatsApp & Messenger

Alors là… Malheureusement il y a un concept très très c… qui dit que pour avoir une conversation, … ben faut être deux. Je milite pour que Signal soit utilisé, mais il est si difficile de convaincre.

Flickr et WordPress

À la base, je comptais aussi mettre sur YunoHost (via OwnCloud ou autre) Flickr et WordPress (ce site présentement), mais après réflexion, ben, ce sont des données consultables par tout le monde. Les photos sur Flickr sont publiques (common creative). Le but de ce projet c’est de récupérer ma vie privée et non pas ma vie publique. Donc Flickr et WordPress resteront bien sagement là où ils sont jusqu’à ce que je trouve mieux comme service.

En Conclusion

Eh ben, c’est mi-figue mi-raisin.  Il faut d’abord quand même l’avouer, yunohost est un projet génial qui simplifie la vie de beaucoup de choses. Par contre, je vois mal madame Michu taper ne fût-ce qu’une ligne de commande. Non, en fait, je la vois rien faire du tout. Et c’est là le problème. Je la vois mal:

  • Acheter un Raspberry sur Amazon (mais bon, admettons);
  • Installer raspi/YunoHost dessus (mais bon, admettons);
  • Manager et installer les applications (mais bon, admettons):
  • Configurer son GSM (mais bon, admettons),
  • Configurer son pc (Evolution, Outlook, etc…- mais bon, admettons).

Et tout ceci sans rencontrer de problème (Admettez que je n’ai pas eu de pot jusqu’à maintenant).

Rêvons un peu mais (mais si cela existe je suis preneur)

  • Une petite boite avec un logo Degooglisator dessus et dedans YunoHost préinstallé contenant la plupart des logiciels types utilisés.
  • Une application yunohost pour smartphone qui configure tout, tout, tout (calendrier, ttrss,contact, mail, etc…) grâce à un QRCode par exemple (je pense que NextCloud le fait mais juste pour NextCloud).
  • Une application bureautique qui fait la même chose (putain d’Evolution…).

Un truc du genre ça par exemple (oui je sais, je dessine mal…):

drawing-svg

On y est presque, je ne dis pas le contraire (Il y a des images Ynh toutes faite qui se trimbalent ici et là depuis que j’ai commencé ce projet.). Mais le diable se cache dans les détails et aujourd’hui les détails sont là.

Et Facebook dans tout ça ?

Je suis sûr que beaucoup d’entre vous se demandent pourquoi cela s’appelle dégoogleliser ma vie et non défacebooker ma vie. Parce que oui, j’ai un compte Facebook et pour bien faire j’aurais dû commencer par trouver un remplaçant à ce site. En fait, il est même très simple de remplacer Facebook. Il existe moults réseaux sociaux, mais quel est réellement le but dans le fond ?

  1. Partager les photos ?  Elles sont soit sur Flickr, soit dans les mails, soit sur le serveur.
  2. Rester en contact avec des amis ?  Mes amis je les vois, les autres … Ben, je m’en fous un peu en fait, s’ils sont heureux, tant mieux pour eux.
  3.  Dire comment je vais ? Je vais comme vous vous allez en ce moment (en espérant que vous n’êtes pas suicidaire).
  4. Écrire ce qui me passe par la tête ? Il y a ce blog à partir de maintenant.

Le fond de l’histoire, c’est que ce truc ne sert à rien à part regarder comment vont les autres (ou plutôt comment on s’imagine que les autres vont parce qu’ils ont posté une photo d’eux entouré de deux personnes), et moi je n’ai que très rarement passé mon temps à aller voir le mur des autres (y en a même beaucoup qui sont filtrées). La seule chose que je fais c’est d’écrire des trucs qui m’amusaient mais maintenant, il y a ici.

Donc quitter Facebook n’est pas un choix, c’est de la logique. Surtout qu’en demandant autour de moi, je ne suis pas le seul. J’en connais qui n’ont même pas de comptes sans pour autant être vieux (non, 34 ans, c’est pas vieux). Comment ont-ils fait ? Mystère mais cela vaut la peine de rejoindre ce no man’s land de la quiétude privée.

Donc pour tout pot de départ qui se respecte, voici une chanson venant du coeur…

Adieu Facebook je t’aimais bien
Adieu Facebook je t’aimais bien tu sais
On a liké les mêmes copains
On a scruté les mêmes vies
On a sharé les mêmes potins

Adieu mon Compte tu vas mourir
C’est dur de mourir en hiver, je sais
Mais je te quitte la paix dans l’âme
Car bien que je t’enlève ma vie,
Je sais que tu me suivra où qu’j’aille.

Et j’ veux qu’on rie
Je veux qu’on danse
Je veux qu’on s’amuse comme des fous
Je veux qu’on rie
Je veux qu’on danse
Quand mon mur ira dans l’ trou

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. robertux dit :

    Merci pour ce partage d’expérience !

    J’utilise aussi Youtube avec youtube-dl. Je trouve ce service bon surtout grace au contenu apporté par les utilisateurs. Le service en lui même ne me parait pas foufou.

    Pour Facebook, tout à fait d’accord, je trouve ça assez logique de ne pas utiliser ce service. Nextcloud en partage de fichiers/calendriers/événements/traces gps etc… et le bon vieux mail pour discuter… Des services décentralisés, ça existe ? Oui oui. Et ça marche ? Oui oui.

    Pour les cartes, je trouve ton analyse un peu rapide. Il y a tout de même des différences fondamentales entre OSM et google machin. Le contenu d’OSM est produit collaborativement, la modification de la carte est ouverte à tous. On peut extraire les données d’OSM pour les analyser, les afficher et du coup en faire des tuiles ! C’est ça qui permet d’avoir une diversité dans les fournisseurs de tuiles en ligne (openstreetmap, opencyclemap, openmapsurfer etc…) et qui permet aussi de faire ses tuiles soi-même pour avoir son serveur de tuiles chez soi. Futuriste non ? Voila une piste de doc même si c’est un peu vieux (le futur se trouve dans le passé, j’y peux rien) : https://switch2osm.org/fr/servir-des-tuiles/construire-un-serveur-de-tuiles-depuis-des-paquets/
    OSM permet aussi à des milliers de services qui se servent de leurs données d’apparaitre. Bref je trouve qu’OSM envoie du lourd quoi.

    Au plaisir ! et bonne dégooglisation ! de toute façon google c’est dégooglasse

    J'aime

  2. dd dit :

    Pour google maps, si c’est au niveau mobile tu peux utiliser maps.me, il te télécharge les cartes en local, pas besoin de réseau ! (bon par contre faut avoir l’espace, c’est sûr…)

    J'aime

  3. nimch dit :

    Salut.
    Côté « DEGOOGLISATOR » on peut signaler ceci : https://labriqueinter.net/
    J’en profite également pour glisser quelques liens sur les très intéressantes initiatives de Framasoft :
    https://framasoft.org/#topPgCloud
    https://framablog.org/2016/02/09/chatons-le-collectif-anti-gafam/
    https://framablog.org/2016/10/12/naissance-du-collectif-chatons/
    https://chatons.org/
    ++

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s