Raspberry et nom de domaine

La  boiboite

Si je veux que mes données ne quittent pas mon sofa, il me faut quelque chose pour les entreposer. Cela pourrait être une armoire Ikea, mais mon petit doigt me dit qu’un serveur serait plus pratique en matière de données numériques. Et pour avoir un serveur, rien de plus facile… Il suffit simplement de faire un don généreux à une des entreprises les plus caritatives du monde : Amazon.

Le principe de cette non-association à but très lucratif : tu donnes de l’argent, elle  t’envoie un truc sympa.

Le truc sera un petit serveur Raspberry (qu’on peut trouver ici). Par contre,  je n’ai pas pris la carte de 8 giga avec (comme on peut la trouver dans les packs classiques). La raison est simple : Gdrive, c’est 25 giga (je suis à 17), plus les données etc. J’ai donc préféré prendre une carte de 128 Giga pour être à l’aise.

Il faut aussi savoir que j’ai déjà un NAS (1 Terra –  raid1) mais je ne voulais pas mettre mes données dessus (c.-à-d. monter le NAS via un « mount -a » à chaque démarrage). De sombres expériences du passé m’ont montré que :

  1. Certaines solutions n’aiment pas  les NAS réseaux comme entrepôt de données.
  2. Lors d’accès à des fichiers, il faut d’abord attendre que les disques durs se mettent en route (hdd, c’est lent).

Le NAS servira principalement pour les sauvegardes et les backups ainsi que les photos et autres gros fichiers.

dd bs=4M et Raspbi-Config

La commande Amazon est arrivée, les vis et le boîtier sont montés. Première étape, l’installation et là il y a la phrase magique:

dd bs=4M if=THEIMAGEOFLIBERTY.img of=/dev/sdd

Cette ligne de commande permet d’installer raspbian (l’OS raspberry) sur la carte à partir d’Ubuntu. Une fois fait, je branche tout, vais sur ma box, check l’ip et fait un joli ssh 192.168…. -l pi.  Ça marche.

Je suis les instructions de ce site (Raspi-config-> Changep Pi Password -> Boot to Desktop -> HostName -> Ensure Ssh is enabled). Et une fois les changements faits, je sudo-reboot et là, impossible de me connecter en ssh : mon batch reste désespérément vide.

J’ai dû faire une erreur, je recommence : je reprends la carte; la remets dans mon laptop; retape la commande dd; rebranche le tout; refais un Raspi-config -> change Pi password, etc. ET reboot. 10 secondes plus tard : rien. De nouveau, impossible de se connecter au serveur… o_O.

Sûrement moi, définitivement moi. Je recommence… plus lentement. Je reprends la carte, la remets dans mon laptop; retape la commande dd; rebranche le tout. Puis :

  • Change Pi Password -> reboot -> OK
  • Change Host Name -> reboot -> OK
  • Disable « Boot to Desktop »reboot -> pas OK…

*_*. Zen, je reste zen. Même Genghis Khan n’a pas eu un début de vie folichon. Après recherche et pour faire simple : dans ce menu, il y a 3 options et le comportement de ssh est grandement dépendant de celui choisi.  Quelques tests-erreurs plus tard, j’en ai trouvé un bon. Bref, après une demi-journée de bidouillage (et toujours en suivant ce https://www.pestmeester.nl/), mon Raspberry est accessible en ssh (uniquement pour l’instant) et en local.

Et puis, il y a le nom de domaine

Pour pouvoir accéder depuis n’importe où dans le monde à mon Raspberry, il faut pour cela un nom de domaine – et pas un moche car ce nom sera aussi mon adresse mail (le truc après le @).

J’étais d’abord parti sur un nombre d’une constante physique (moi@299792458.com, c’est classe, non ?) mais je n’ai jamais trouvé de nom court. Il faut trouver autre chose.

Pour info :

  • Tous les noms de domaines de 3 lettres en .net ou en .com sont pris.
  • Les .net sont plus chers que les points .com .

Ce qui reste comme solution :

  • votre nom de famille;
  • un password généré (si si, cela marche super bien — info@lSIrn23k4Dn.net ; classe, non ?)
  • un accord de jazz (Fsus4.com, Dmin13b5.net…)
  • autre.

Moi j’ai pris un accord de jazz.

OVH

Commençons par OVH.

OVH, c’est l’un des plus gros fournisseurs français de gestion de noms de domaines… et je me demande bien comment (???) Je n’ai jamais réussi à terminer la commande. Sur la page ici on peut chercher un nom de domaine libre. Une fois trouvé (mon accord de jazz).

  • On a une pub pour savoir si on prend standard/premium,etc… Bon ok.
  • Puis il y a les recommandations. Non, je ne veux pas.
  • Puis il y a les recommandations … encore !!! Non, je ne veux pas.
  • Puis il y a le récapitulatif.
  • Puis il y a la création du compte (qui est longue… très longue… À croire qu’on remplit les records directement dans les serveurs de la NSA.).
  • Puis il y a la demande d’un propriétaire. Kesako ? Sais pas. Tant pis, je passe. Je clique sur continuer, et là :

captureovh

C’est quoi, ce truc ?  Bon, je recharge la page. Je cherche, j’essaie de me créer comme contact (de nouveaux 30 000 champs à remplir). Cela a l’air de marcher, mais je ne sais trop comment.

  • Puis il y a le paiement. Ah non ! De nouveau une erreur du genre :

captureovh

Oh ras-le-bol, j’ai perdu assez de temps, je vais voir autre part.

GoDaddy.com

L’autre connu pour l’enregistrement de noms de domaine, c’est GoDaddy (que curieusement, Google Translate détecte comme Afrikaans (???) Je jure que je fais tout de bonne foi).

capturetranslategodaddy

Enfin bref, là mon nom de domaine est facilement et rapidement enregistré (youhou…!).  18 euros bien investis… ou pas.

Après recherche, il impossible de mettre à jour l’IP automatiquement via une interface web de GoDaddy. En clair, comme pour beaucoup de gens, mon adresse IP de la maison change à chaque nouvelle connexion (ce qui, si je ne m’abuse, arrive toutes les 36 heures max… je crois). Or il faut mettre à jour cette information chez le fournisseur du nom de domaine pour que quand je tape http://www.MonServeurMaison.com, l’adresse IP pointe sur l’IP de ma maison. Et GoDaddy n’a rien mis en place pour cela SAUF… si on prend un serveur chez eux pour y mettre toutes nos données.  Mmmooouuuaaaaaaiiiis !!!!!

Non mais ce’nest pas grave, j’ai les moyens de perdre 18 euros… Du moins, c’est ce que j’essaie de me dire (méthode Coué ON). Si si, j’ai les moyens….(sniff !) Je contacte Godaddy par mail. Tiens, il est où leur mail pour le support ? Pas de mail sur leur site (du moins pas trouvé). Juste des numéros de téléphone à appeler entre 9h et 17h. Je regarde l’heure, il est 17h04 et on est vendredi (-_-!!!).  Bon, cela sera pour lundi. (Et effectivement, le lundi, j’ai téléphoné pour un remboursement et tout a été OK.).

namecheap.com

Je ne sais qui se cache derrière namecheap mais là, tout s’est bien passé.  Ou presque. Vu que j’avais mis un mal dingue à trouver un nom de domaine (l’accord de jazz), je demande un transfert du nom de domaine vers namecheap au lieu d’en créer un nouveau. Je paie (10 euros) et j’attends une heure à peu près… pour ensuite recevoir un mail comme quoi il est impossible de transférer le nom de domaine avant 60 jours… restriction de l’ICANN (ce que me dit GoDaddy).

J’en parle avec namecheap. Le Remboursement est fait automatiquement. Je repars à la recherche d’un autre nom de domaine. Une fois trouvé, je refais l’achat et là, tout est OK.

Je mets à jour ma box pour que l’IP soit envoyée automatiquement, Je configure dans l’interface de namecheap  un sous-domaine et je teste pour voir si cela marche

ssh srv01.MonserverName.com -l pi

Youhou, le batch du serveur apparaît. Je sais maintenant accéder à mon Raspberry en tapant depuis n’importe où sur terre où… le port 22 est ouvert.

 Conclusion

Quelle merde ce truc ! Y a moyen de faire plus complexe ? Trois entreprises (dont deux qui ont pignon sur rue) pour avoir mon nom de domaine ! À noter quand même que chez  namecheap, ils sont super sympas, ils vous aident même à faire la configuration si nécessaire.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s