Dégoogliser ma vie

Est-il possible de se dégoogliser ? Réellement ? Il est marrant de remarquer que malgré mon background technologique, un intérêt pour le droit et la vie privée,  je me sens comme un médecin fumeur qui sait qu’à chaque crapotage d’une cigarette de la marque « Don’t Be Evil », le «Don’t » a disparu pour ne laisser place qu’a un nuage toxique opaque que cache cet « Evil ».

“Nulle raison ne pourrait justifier le mensonge”

Mes raisons pourraient être la liste non exhaustive suivante :

  • Les 250 raisons de la page Wikipédia « révélation de Snowden ».
  • Le rachat de WhatsApp par Facebook (Eh non, les données WhatsApp ne sont pas encryptées, pas plus que Facebook Messenger, d’ailleurs).
  • Google.
  • Encore Google.
  • Surtout Google.
  • Bref, les franchises publiques de la NSA.
  • Autres.

Mais tout ceci, cela fait bien 5-6 ans que je le sais. Mon trigger est en fait tout autre, il s’appelle Framasoft. Pour des raisons qui sont les leurs (et qui ne sont pas loin de la liste ci-dessus), ils ont mis plusieurs services en ligne à des fins dégooglisation de l’humanité (https://degooglisons-internet.org/liste). C’est un beau projet, et même si l’on se sent un peu à l’étroit dans certaines alternatives, c’est un bon début qui mérite d’être soutenu.

Eh ce, au-delà du fait que π se retrouve dans la pyramide, donc il faut voir le mal partout. En parcourant les projets de Framasoft (et en les essayant pour certains), une question me taraudait l’esprit : est-ce si difficile d’avoir ses données privées dans un endroit qui n’appartient pas à un acteur extérieur ? En clair, est-ce si difficile de tout avoir chez soi, dans son salon et pour pas trop cher ?

Voilà mon projet (qui va être relaté par les 5-6 postes qui suivent) : essayer de mettre en place une solution-serveur qui me permette de remplacer le plus possible de service internet que j’utilise aujourd’hui.

@ tout projet tout honneur: un scope pas trop clair.

Soyons clairs sur la définition de « dégoogliser » ma vie. Si je devais à faire la liste de ma vie numérique publique, elle se composerait ainsi :

  • Gmail
  • Google Drive
  • Youtube
  • Google Calendar
  • Google Contact
  • Google Keep
  • Google Contact
  • Chromium (et donc la synchronisation de mes favoris, mon historique, etc.)
  • Google Maps
  • Google News
  • Whatsapp
  • Oldreader (lecteur RSS)
  • Flickr
  • WordPress (ce site)
  • Un gestionnaire de password. (aujourd’hui, j’utilise keepass2 que je me trimbale via… Google Drive…)
  • Un file transfert  (de temps en temps, envoyer un énorme document à quelqu’un est plus facile que le découper en mail).
  • Autres.

Voilà, point trop n’en faut. Si j’arrive à me débarrasser de tout cela, je serai déjà super content.

À noter que je n’utilise ni Android ni Google (le moteur de recherche). Le premier a été remplacé par Cyanogen (et bientôt par Ubuntu-mobile), le second par DuckDuckgo.

Concernant Micro$soft : ils ont bien fait de me forcer à passer a Windows 10 : Après avoir essayé, j’ai installé Ubuntu :-D.

Conclusion & État d’esprit

Mon état d’esprit en début de projet se résume en trois mots : « Peace of cake ». Deux clics, trois enter’s, un virement et tout est mis en place avant la fin de la journée, non ?

De plus, il y a blindé de logiciels open-sources qui feront exactement ce que je demande, avec une documentation claire et lisible. Et Puis il y a l’aide interne, les forums, etc. Ça va être super facile je vous le dis. Quelques heures de travail et tout sera en place… ou pas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s